• CAMBODGE Ta Prohm temple

    Ta Prohm, mon préféré !

    (cet article suit celui sur Angkor vat)

     

    Ce temple est pris d’assaut par les bagnans, très libres, qui ont l’air de trouver l’endroit très à leur goût. Ils ne prennent même pas la peine d’entrer par les portes, ils enjambent directement les murs, aussi délurés que les Ents de Tolkien. La preuve :

    CAMBODGE, temple Ta prohm

    CAMBODGE, temple Ta prohm

    CAMBODGE, temple Ta prohm

    CAMBODGE, temple Ta prohm

    CAMBODGE, temple Ta prohm

    CAMBODGE, temple Ta prohm

    CAMBODGE, temple Ta prohm

    CAMBODGE, temple Ta prohm

    Racine de Z

    CAMBODGE, temple Ta prohm

    CAMBODGE, temple Ta prohm

    CAMBODGE, temple Ta prohm

    vidéo de grand arbre argenté :

    http://youtu.be/XAY8UpmwDjA

    CAMBODGE, temple Ta prohm

    CAMBODGE, temple Ta prohm

    CAMBODGE, temple Ta prohm

    CAMBODGE, temple Ta prohm

    CAMBODGE, temple Ta prohm

    Il est midi, on est debout depuis presque 8 h d’affilée dans cette chaleur de fou, il est temps de rentrer.

    Vidéo thomas qui a chaud :

      http://youtu.be/ExL0ZC2vOiY

     Mais ça valait le coup de souffrir, comme pour la Plaine des Jarres, d’autant que ça faisait plus de 20 ans que je rêvais de voir ces bagnans dévorant ces vieilles pierres khmères !

    Retour en tuk tuk, les enfants s’endorment et se réveillent en sursaut à chaque dos d’âne que le chauffeur prend à fond.

    CAMBODGE, temple Ta prohm

    En vidéo :

      http://youtu.be/nshZWuzlMUg

    Arrivée en ville :

    http://youtu.be/61M6M42aTG4

    Retour à la guesthouse où la chambre climatisée est un grand soulagement. Sieste puis repas : une bonne omelette !

     Mais si j’avais su la suite, on ne l’aurait pas mangée !!

    Demain matin, départ pour Phnom Penh…

     Nuit : en fait, l’omelette va s’avérer être une omelette tueuse et Thomas va commencer à être très malade. On passe une nuit blanche, lui à vomir tripes et boyaux en se tordant et moi à laver et à m’occuper de lui. A l’aurore, c’est Julie qui prend le relais. Le départ est annulé et la journée se passe à les soigner et à les laisser dormir. La nuit suivante finit de les reposer.

     

    CAMBODGE Ta Prohm temple

     

    Au matin, ils vont bien mieux et on décide de faire les 7h de bus pour Phnom Penh.

     

     


  • Commentaires

    1
    JC
    Vendredi 3 Mai 2013 à 17:15

    J'aime bien ces arbres dégoulinants sur les ruines , ça fait irréel , on a l'impression que la végétation va s'animer d'un instant à l'autre et s'emparer de tout ce qui passe à sa portée . Gare au jardinier flemmard ! On ne laisse pas la verdure locale sans surveillance sinon gros dégats en perspective ( "zut ! le ficus vient de traverser le plafond") . Nourriture avariée ... Aargh ! ... Les oeufs ont dû subir un coup de chaud avant de finir dans la poêle . Même si on reste méfiant , impossible d'y couper , toujours au moment où on s'y attend le moins . Bien aux voyageurs aux estomacs chahutés et remis sur pieds .

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :