• Oman La route interdite 2

    Suite de « La route interdite »...

     

    La nuit passât calmement, dans le silence des montagnes désertes et sous une voûte étoilée dont je n’avais vu l’équivalent qu’au milieu des océans, loin de toute lumière humaine.

    Au matin, le spectacle s’offrît à nous …

    Oman La route interdite 2

    Oman La route interdite 2

    Oman La route interdite 2

    Oman La route interdite 2

     Cependant, après avoir vidés les réservoirs d’eau pour s’alléger, il était temps de se mettre en route et d’affronter notre montée infernale le plus vite possible pour en être débarrassés.

     La descente du plateau et notre montée infernale au loin, à l’horizon…

    Oman La route interdite 2

    Oman La route interdite 2

    Oman La route interdite 2

     Le paysage était toujours aussi grandiose ...

    Oman La route interdite 2

    Oman La route interdite 2

    Oman La route interdite 2

    Oman La route interdite 2

    et on croisât même des sphinx !

    Oman La route interdite 2

    Oman La route interdite 2

    Puis un village, Ash Shuwaymiyyah, où je ne vis que des hommes, ouvriers indiens, pakistanais ou bengalis et pêcheurs omanais.

    Oman La route interdite 2

     Notre montée approchant, une tension légère s’installa. J’aurais bien apprécié un soutien pour partager mon appréhension…Julie, effrayée, allât se réfugier dans sa couchette et Thomas vint gentiment s’installer à côté de moi pour me réconforter de paroles encourageantes.

    La voici !

    Oman La route interdite 2

     Allez, on y va ! Prise d’élan, vitesse, puis passage de la troisième, déjà la seconde… je croisais les doigts et récitait quelques prières pendant que thomas me rappelait les conseils techniques de Joël, l’ami mécano, pour la conduite en montée… puis passage de la première, bien avant le dernier virage. Respirations, concentration, encouragements de Thomas.

    C’était lent, de plus en plus lent… … …mais on montait.

     Quand on s’est retrouvés sur le plat du sommet, ça a été le soulagement, le relâchement général et on a fêté ça dignement avec un copieux petit-déjeuner, grâce aux jus de fruits et aux gâteaux de nos sauveurs de la veille ( Ha ! il nous restait aussi 3 bananes !)…

    Oman La route interdite 2

    Nous ne vous oublierons pas Mohamed et Hassan…

     Dernier adieu à cet époustouflant canyon du bord de la mer d’Arabie…

    Oman La route interdite 2

     C’était assez pour la fatigue et les émotions fortes, nous n’avions pas pu rallier Salalah, tant pis, c’était écrit. Point de regret. Le point le plus sud du voyage avait été atteint et nous allions maintenant remonter vers le nord par l’intérieur du pays, direction le fameux Quart vide, en longeant, à une centaine de km près, la frontière Saoudienne…

     

    MaaSalama !


  • Commentaires

    1
    JC
    Dimanche 27 Janvier 2013 à 14:36

    Allo Houston , on dirait bien que le Taxi jumatolie a atteri sur la planète Mars ... C'est ce qui arrive qu'on appuie trop sur le champignon du Faucon millénium . Je me suis trompé sur ta motivation à grimper le mont Ventoux local : allègement façon aérostier pour prendre de la hauteur . Le panorama laisse rêveur , c'est tout bonnement grandiose , ça en valait largement la peine . à quoi as-tu pensé devant ce spectacle ? Mystère et boule de gomme ... Bien aux prospecteurs de paysages .

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :