• OMAN visas iraniens

    Ci–après la continuation des photos de nos aventures…

     

    12 avril 2013

     J’apprend que l’Iran va fermer ses portes pour les élections présidentielles, que ça devient difficile d’obtenir des visas et qu’en Oman, par contre, ça reste facile. Ça change tout ! On n’a plus le temps de prendre notre temps, je décide de filer au plus tôt au Consulat d’Iran à Dubai. J’y vais à 2 reprises mais il n’y a rien à faire (j’ai dit que ma mère était malade), ils ne délivrent des visas qu’aux résidents UAE.

     15 avril

     Je téléphone à Abu Dhabi où il y a aussi un Consulat et ces derniers me demandent plus de 400 euros et 15 jours de délais pour éventuellement délivrer un visa.

    On file sur Muscat aussitôt.

     

    Vidéo (à venir puisque Youtube n'est pas exactement accessible en Iran...)

     

    Malgré la chaleur bien plus forte qu’à Dubai, on a cependant plaisir à retrouver Oman qu’on a tant aimé. Avec Muscat, sa jolie et tranquille capitale. On a aussi plaisir à revoir Gilles et Patricia, nos 2 amis de l’ambassade de France qui, toujours aussi sympas, nous invitent à déjeuner et à passer l’après-midi dans l’eau de la merveilleuse piscine du cercle diplomatique. C’est un rêve !

    OMAN visas iraniens

    OMAN visas iraniens

    OMAN visas iraniens

    OMAN visas iraniens

    OMAN visas iraniens

    (Tout a tangué autour de Thomas qui était de passage aux toilettes de la piscine et il en est sorti en nous demandant s’il y avait eu un tremblement de terre…le lendemain, on apprendra effectivement la grosse secousse iranienne de 7,8 de Zahedan, à la frontière pakistanaise !)

     16 avril

     A la première heure on était au Consulat qui nous refusait, là aussi, les visas (ça devenait chaud cette histoire !) sauf, me dit l’employé très poli et gentil, si « on attend 4 jours le retour du Consul qui, lui, nous délivrera sûrement les visas puisqu’il le fait régulièrement pour les voyageurs ». Voilà donc un espoir sauf qu’il va nous falloir tenir 4 nuits dans cette fournaise. La nuit dernière passée sur le bord de la plage a été un calvaire et Julie en pleurait la nuit, souffrant de ne pouvoir ni dormir ni respirer. C’était exactement comme dormir dans un four.

    Ce soir, je casse la tirelire, tant pis, mais on dort dans l’hôtel le moins cher du coin que nous a indiqué Gilles. C’est la fête !

    OMAN visas iraniens

    La ville de Muscat, tellement agréable...

    OMAN visas iraniens

     

    17 avril

     Après avoir tourné 45 mn dans Muscat pour trouver un coin où me garer à l’ombre (36° dans le cc à l’ombre, 12 litres de transpiré), on trouve refuge dans un café où on claque des dents dans la climatisation. Je recherche frénétiquement sur internet une solution pour dormir quelquepart ce soir et les nuits suivantes. Tout à coup, grâce à ma belle-sœur en contact sur Skype, un relais d’amitié familiale se met en place et nous voilà sauvés ! Une amie omanaise du père de ma belle-sœur va nous loger !

    (je vous passe l’arrachage de cheveux pour se retrouver dans Muscat alors que ma carte sim d’Oman tombe en panne…)

    Voici Fathma (à droite), qui nous reçoit chez elle où elle habite avec ses 4 filles Afnan (et son adorable Ahad dans les bras), Hanan, Rayan et Maryam.

    OMAN visas iraniens

    OMAN visas iraniens

     

    Une immense chambre nous est attribuée où non seulement il fait FRAIS (merci Mon Dieu !) mais où les enfants ont toute la place pour jouer et travailler leur CNED (oui, aussi).

    OMAN visas iraniens

     On va ainsi participer à la vie omanaise car Fathma nous emmène partout et elle parle ENORMEMENT ! donc quand elle dit « on reste là 5mn le temps de saluer ma cousine », on y reste 2 h ! Et comme on va aller saluer à peu près TOUTES les branches de sa famille, on va être amené à bien observer toute cette société d’Omanais qui descendent des africains. Car, en effet, Fathma est née au Kenya de parents Yéménites. Ce qui est souvent le cas chez toute une partie des Omanais. Beaucoup d’entre eux descendent de Kenyans ou de Tanzaniens, mais aussi de Yéménites. Et ces gens-là ont la partie de leur culture africaine très vivace encore dans leur vie quotidienne, comme ces habits colorés qui sont très proches des boubous africains ou la langue qu’ils parlent qui n’est autre que le swahili. Fathma, mariée à un omanais, parle swahili à ses enfants qui lui répondent en arabe. Ce séjour parmi eux nous aura appris beaucoup et partout où on l’a suivi, tout le monde parlait swahili.

    OMAN visas iraniens

     On va accompagner sa fille Afnan qui va se faire belle pour son mari qui rentre d’une longue absence. On va toutes se faire du henné (elle dit « hennah »). Afnan va avoir les pieds, les mollets, les avant-bras et les mains teintés en 2 couleurs, c’est magnifique.

    OMAN visas iraniens

    OMAN visas iraniens

    OMAN visas iraniens

    OMAN visas iraniens

    OMAN visas iraniens

    Thomas s'ennuyait ferme à attendre. Il a attendu, attendu, il n'en pouvait plus (il a attendu plus de 5 h !! oui, Fathma parle beaucoup et il n'y avait rien à faire pour l'arrêter !) Du coup, le pauvre s'est endormi...

    OMAN visas iraniens

    OMAN visas iraniens

    Fathma nous offre des robes omanaises aux couleurs merveilleuses.

    OMAN visas iraniens

    OMAN visas iraniens

    OMAN visas iraniens

    OMAN visas iraniens

    On est trop contentes de nos hennés qui sont les plus beaux qu'on ai jamais vus !

    OMAN visas iraniens

    OMAN visas iraniens

     

    Ce soir, elle nous emmène manger yéméni. C’est délicieux !

    OMAN visas iraniens

     

    On ira aussi voir un ami omanais (qui n’est pas là ce jour-là) dont la maison est étonnante. Il est très riche et vit avec un couple de servants qui ont choisit de passer leur vie auprès de lui alors même que leur contrat spécifiait qu’ils ne devaient pas avoir d’enfants. Ils sont tous les 2 Tanzaniens et bien sûr parlent swahili avec Fathma.

    Sa maison...

    OMAN visas iraniens

    OMAN visas iraniens

    OMAN visas iraniens

    OMAN visas iraniens

    OMAN visas iraniens

     

    Nous resterons 4 jours qui nous sembleront un mois et la dernière visite sera pour la meilleure amie de Fathma qui tient un magasin aux abords de Muscat. Quand on y entre, on est saisit par des odeurs exquises… elle y vend des parfums et des encens merveilleux qu’elle crée elle-même et tient ses compétences de plusieurs années de travail dans l’usine du parfum Amouage, connu dans le monde entier…Elle nous fait cadeaux de plusieurs de ses meilleurs encens ! Ah, ces omanais ! La gentillesse des iraniens et le sourire des laotiens !

    (bon, elle n'a pas voulu que je la prenne en photo alors le sourire c'est moi qui le fait et j'ai pris sa place devant le comptoir de son magasin, un endroit où aller si vous êtes expatriés en Oman !)

    OMAN visas iraniens

     

    On s’en va le 4ème jour, overdosés de rencontres et n’ayant pas eu une seconde de répit pour souffler mais le cœur gros de quitter une telle chaleur humaine.

     

    La frontière d’Oman est aujourd’hui très occupée ! Une belle file de plus d’un km de camions s’y trouve…On les double bien sûr mais on va quand même y passer plus de 2 heures, à faire des allers retours entre les 2 postes frontières distants de 10 km, renvoyés comme une balle de ping pong par les douaniers qui ne savent pas comment remplir mon carnet de passage en douane ! Mais je vous ai déjà raconté cet épisode…

    OMAN visas iraniens

     

    Merci à nos amis omanais que nous n’oublierons pas : Gilles et Patricia, Fathma, Afnan, Hanan, Rayan, Maryam, la petite Ahad et son papa Fahad.

     

    Vous allez tous nous manquer !

     

     

     


  • Commentaires

    1
    françois1er
    Dimanche 19 Mai 2013 à 03:10

    Magnifiques les hennés, vraiment du pur art ! c'est cool pour vous toutes ces rencontres, ça donne un bel exemple à tes enfants ! ils vont revenir grandi de tout ça et toi aussi chère christine par la même occasion ! et les costumes splendides pour les odeurs ont ne les a pas mais on les imagine quand même ! allez bonne route, bonne continuation....

    2
    mo- jy
    Dimanche 19 Mai 2013 à 13:53

    c'est super que vous ayiez pu profiter aussi bien de ces jours forcés a attendre, quelle gentillesse, les dessins au hennes sont vraiment magnifiques , profitez encore bien de ces pays

    a+

    monique et j-yves

    3
    mo- jy
    Dimanche 19 Mai 2013 à 13:54

    au fait , en quelle langue communiquez vous ?anglais?francais?arabe? ........

    4
    jumatolie Profil de jumatolie
    Dimanche 19 Mai 2013 à 18:05

    salut les françois monique et jean yves, oui ce henné était le plus beau jamais vu ! on communique en anglais et en arabe (je commence à avoir quelques bons mots de base mais vraiment basique quand même)

    5
    JC
    Dimanche 19 Mai 2013 à 18:24

    Sacré coup de patte pour les dessins au henné  , et en bicolore en plus , dommage que ce soit éphémère ... Et Thomas ? Pas le droit au aux petits dessins ? Sympathique la famille d'accueil . Soleil , piscine : surtout pas faire baver les bretons sous le ciel gris ( cet après-midi ciel couvert et... 13°c ! Glagla ) . Bien aux voyageurs qui partagent pas le soleil ( Oh ! Chris donne-en un petit peu , quoi )

    6
    kikidrome
    Dimanche 19 Mai 2013 à 18:46

    tu écris un livre en rentrant ?

    7
    jumatolie Profil de jumatolie
    Dimanche 19 Mai 2013 à 19:11

    écoute, si ça interress les gens , pourquoi pas ? mais c'est un gros travail à mon avis...

    8
    jeffb
    Vendredi 24 Mai 2013 à 22:50

    Incroyable!!!!!

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :